Robes

Un duo de Demoiselles

Contrairement à ce que vous voyez sur l’image principale, ce n’est pas une mais deux robes que je vous présente aujourd’hui. Avant les vestes, mes vêtements préférés c’étaient les robes car ces vêtements se suffisent à eux même.

LE PATRON

Il s’agit de la robe Demoiselle de Louis Antoinette. C’est une robe avec un corsage ajusté (sans manches) et une jupe cercle pour le bas. Le corsage comporte des pinces à l’avant et au dos. Cela faisait un moment que je voulais coudre cette robe et finalement je l’ai acheté chez « L’Autre Mercerie » du côté d’Arlon.

dessin-technique-robe-demoiselle-couture-femme-louis-antoinette

Comme vous pouvez le voir, il n’y a pas beaucoup de pièces pour cette robe. Le corsage est doublé pour une finition au top! Louis Antoinette conseille toujours de prendre la taille au dessus, j’ai pris ma taille habituelle chez cette marque c’est-à-dire la taille 36. J’avais un petit doute concernant la corsage car j’ai une petite poitrine. Plusieurs tissus sont possibles pour cette robe.

LE TISSU 

E fonction du tomber voulu, on peut utiliser des tissus léger et fins comme la viscose ou des tissus ayant plus de tenue comme la gabardine. Pour ma part, j’ai choisi pour ma première version un tissu wax que j’avais depuis un petit moment et pour la seconde un satin de coton fin mais avec une belle tenue. J’avais vu la superbe version jaune de @fannycoquelicotmenthaleau sur instagram et j’avais très envie d’une robe jaune! Je trouve que c’est difficile de trouver un vrai jaune et c’est délicat d’acheter sur le net car on peut être déçu par la couleur. J’ai finalement trouvé mon tissu chez Stoff.be, petite mercerie du côté d’Arlon. C’est exactement la couleur que je voulais et j’étais super contente!! Le jaune n’est pas une couleur qu’on ose toujours mais c’était une couleur qui rend de bonne humeur je trouve.

dsc01269-1

dsc01323-1

LA RÉALISATION

J’ai d’abord commencé par le wax au cas où je devrais réaliser des ajustements, ça devait donc être une toile portable. Les pinces sont « bizarres » , en fait elle sont ouvertes et il faut les couper lors de la coupe du tissu. J’avais déjà eu le cas lors de la réalisation de la parisienne en été donc ça ne m’avait pas plus étonnée mais ça peut laisser perplexe la première fois. Le corsage se coud assez vite.

Quant à la jupe, lors de la couture de celle-ci avec le corsage je me suis rendue compte qu’elle était beaucoup trop grande au niveau de la taille et beaucoup trop courte! Je  n’y comprenais rien, l’erreur devait venir de moi car je n’avais lu nulle qu’il y avait un problème de ce genre. J’ai donc été revérifier les mesures de la jupe… Figurez vous qu’au lieu de la décalquer en 36, je l’avais fait en 44! Tu m’étonnes que la jupe était trop grande! Je n’avais plus assez de tissu et je me suis rendue compte que mon wax était beaucoup trop rigide. J’ai donc simplement réalisé une jupe froncée longueur midi et je trouve que ça va mieux à mon tissu.

dsc01277-1

Moi qui craignais de devoir faire des ajustements au niveau du corsage, en fait il tombe nickel!! Je n’ai fait aucune modification. Ce qui m’a perturbée c’est la taille « normale » de la robe. Les dernières robes ou pantalons dernièrement cousus sont plutôt taille haute. Finalement j’aime bien.

Pour ma version en satin de coton jaune, le tissu étant souple, j’ai utilisé la jupe initiale du patron.

dsc01296-1

La difficulté principale de cette robe est l’étape d la prise en fourreau (doublure au niveau de l’emmanchure). Je n’ai jamais réussi à comprendre les schémas de la Maison Victor là dessus. Ici malheureusement, la méthode n’est pas détaillée dans le livret mais un tuto de Louis Antoinette à ce sujet est disponible ici. J’ai trouvé la méthode très facile et je pense que j’ai eu plus de facilité grâce aux vestes doublées déjà cousues.

L’autre difficulté est l’ourlet de la jupe. En effet, vu sa forme, l’ourlet est ondulé. La finition proposée par Louis Antoinette est un sujet. Je ne trouve pas très joli personnellement. Du coup j’ai pris mon courage à deux mains afin de m’attaquer à plusieurs mètres d’ourlet.

Mon astuce: d’abord faire une couture à 1 cm du bord. Ensuite avec le fer à vapeur, former l’ourlet de 1cm. Puis j’ai batti tout l’ourlet afin d’éviter au maximum que ça ne vrille. Et enfin, je couds à 0.7cm du bord. L’ourlet doit être inférieur ou égal à 1cm afin de garder le tomber de la jupe.

La dernière étape est une couture à la main entre le corsage de la doublure et du tissu au niveau de la taille.

dsc01301-1

Si vous regardez bien au niveau du dos, vous remarquerez que le haut n’est pas tout à fait symétrique, en effet la fermeture remonte plus haut d’un côté. Ce que je ne comprends pas car mes raccords au niveau de la taille sont parfaits… j’avoue que je ne comprends pas et ce n’est pas la première fois que ça m’arrive.

dsc01327-1

Cette robe se couds assez rapidement, je pense même plus vite que les 6h indiquées sur le patron. J’ai déjà cousu une 3e version en fuchsia mais je n’ai pas encore eu le temps de la prendre en photo. J’ai un peu allongé la jupe car je trouve la longueur initiale un peu courte.

MON AVIS 

Je trouve que c’est une robe qui va à toutes les morphologies du fait de la jupe cercle. En fonction du tomber souhaité, plusieurs choix de tissus s’offrent à nous. J’imagine une prochaine version en crêpe par exemple.

Les +: 

  • convient à toutes les morphologies
  • choix de tissus vaste
  • se coud assez rapidement
  • donne une belle allure je trouve

Les -: 

Je ne sais pas trop , je dirai l’absence d’explication au niveau de la prise en fourreau dans le livret mais rattrapé par le tuto disponible sur leur blog.

Et maintenant on termine avec mes poses bizarres :p.

dsc01305-1

dsc01258

Publicités

7 réflexions au sujet de « Un duo de Demoiselles »

  1. Elles sont superbes toutes les 2 avec une petite préférence pour la jaune qui te va à merveille! Je compatis pour la fermeture invisible un peu décalée alors que les raccords sont bien faits… ça me l’a fait pour le short Pippa et j’ai beau retourner le pb dans tous les sens, je ne comprends pas mon erreur… Belle journée à toi!

    J'aime

  2. Ces robes sont superbes mais j’avoue avoir une préférence pour ce wax magnifique. Le « défaut » de raccord dans le dos ne se voit pratiquement pas, peut-être dû au montage de la fermeture invisible (ça a l’air d’être une invisible)?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s