Non classé·Vestes/Manteaux

Ma première veste tailleur (la veste Saler)

Oyéééééééééé y a t-il quelqu’uuuunnnnnnn??

Mea culpa, mon blog a un peu été abandonné dernièrement, surtout dû à plusieurs paramètres: des températures de plus en plus froides (comment font les blogueuses qui prennent des photos à l’extérieur???) et surtout difficile de trouver le temps de prendre des photos avec des journées aussi courtes, il fait nuit quand je pars au boulot et il fait nuit quand j’en reviens donc… lol. Et alors gros gros frein => INSTAGRAM ! c’est tellement plus facile de partager les photos dessus et j’avoue que ça rend paresseux. Après, je tenais absolument à faire des photos en extérieurs alors que certaines photos en intérieur permettent également de visualiser le vêtement. Et enfin, comme vous avez pu le constater, je blablate beaucoup dans mes articles, j’aime bien donné le détail de ce que je fais car je pense que ça peut être intéressant pour quelqu’un qui ferait des recherches sur le patron.

Donc voilà, i’m BACK!

Aujourd’hui je vous parle de deux choses: d’un côté la réalisation de ma veste tailleur (la veste saler) et de l’autre mon avis sur la cours en ligne qui se rapporte à la réalisation de cette même veste.

LA VESTE

J’ai toujours des périodes où je couds toujours le même type de vêtements et dernièrement j’ai jeté mon dévolu sur les vestes et j’apprécie d’autant plus que la pose de la doublure qui me donnait des sueurs froides rien que d’y penser me fait beaucoup moins peur et encore mieux, j’adore! J’ai commencé par la veste maria de wear lemonade (2 versions à ce jour) puis la veste Gisèle de rdc (2 versions également) , puis j’ai voulu me lancer dans quelque chose de plus complexe. J’ai donc pensé à une veste tailleur. J’avais déjà eu l’occasion de coudre un col tailleur avec mon manteau garance (toutes sont visibles sur intagram @ateliermakoko ) donc cette étape ne faisait plus peur.

img_3001

 

La veste saler est une veste structurée partiellement entoilée et elle possède des manches tailleurs ainsi qu’une fente boutonnée.

Le style change fortement en fonction du tissu utilisé.

Pour la choix de ma taille, je me suis basée sur les mesures du vêtement fini (merci Pauline de nous les proposer!!). Je suis donc partie sur une taille 34.

J’ai allongé les manches de 4 cm mais j’aurais dû ajouter 2-3 cm supplémentaires (oui j’ai de longs bras). Je n’ai pas rallongé le corps de la veste malgré le veste que la veste est prévue pour une stature de 1m65. En basant sur la longueur finale, celle-ci me convenait et j’avoue que je n’avais pas envie de rallonger tout ça.

LE MATERIEL

Pour réaliser cette veste, vous aurez besoin d’une bonne quantité d’entoilage. Pour ma part, j’en ai utilisé 2m. Vient maintenant le choix de l’entoilage … perso j’ai vraiment du mal de ce côté là. La vendeuse de la mercerie où j’ai acheté mon tissu m’a conseillée la vliesiline H410. J’avais un doute au début et après un essai, je n’étais pas du tout convaincue par le peu de tenue que cela donnait à mon tissu qui est quand même souple. J’ai donc fait des recherches sur internet. La H410 est en effet conseillée pour les vestes mais l’application est particulière. En effet il faut mouiller une pattemouille est appliquer le fer par tranche (sans repasser) durant 12 secondes puis laisser sécher 30 min. En effet, là c’était parfait!!

L’étape de préparation: découpe tissu, doublure et entoilage m’a pris 6h! il faudra entoiler certaines parties jusque 3x! Ce n’est pas indiqué dans le livret mais sur la vidéo les têtes de manches et les ourlets dos sont entoilés, du coup je les ai fait par la suite. Autant dire que cette veste se mérite!

img_2917
une photo floue du soir pour vous montrer les pièces, donc j’ai entoilé par la suite les têtes de manches et les ourlets dos

Concernant mon tissu, il d’agit d’une laine issue d’une fin de série d’une tailleur d’une superbe qualité donc! Elle est assez souple d’où mon hésitation au début mais je voulais vraiment prendre un beau tissu pour ce projet. En regardant de près, j’ai l’impression que ce sont des petits motifs pieds de poule. Je voulais une belle doublure et après hésitation, j’ai choisi une doublure liberty caesar (la doulure de luxe je sais lol) et j’adore ce côté dacalée entre la doublure et la tissu qui permet aussi de se rendre compte que c’est du fait main :).

 

Il faudra aussi des épaulettes. J’avais du mal avec avant car comme le dit Pauline, on  imagine toujours les grosses épaulettes d’antan. En fait ça structure très bien les manches et je ne peux plus m’en passer! Il faudra aussi des cigarettes. Après avoir fait le tour des magasins j’ai dû me rendre à l’évidence, personne ou presque ne savait ce qu’était une cigarette de manche! lol! en regardant la structure ça ressemble à un tissu épais avec une petite largeur. J’ai donc découpé les dimensions proposées par Pauline dans des chutes de laine et je trouve que ça marche pas mal.

img_2980

LA RÉALISATION

Pour réaliser cette veste, j’ai eu l’occasion de tester le cours en ligne de Artesane. Artesane est une plateforme francophone qui propose des cours en ligne sur tout ce qui est loisirs créatifs. Donc vous y trouverez tricot, broderie etc. J’avoue que pour l’instant, seul le volet couture m’intéresse mais qui sait dans le futur… surtout que ça me tenterait bien d’essayer la broderie vu les merveilles postées sur instagram.

img_3003

 

Concernant le cours de Pauline, j’aime beaucoup les détails et explications supplémentaires apportées (véritable point positif par rapport au livret). Elle propose également pas mal d’astuces et nous avons accès à une listes de sites et lieux où se procurer le matériel préconisé.

Plusieurs versions de la veste sont proposées pour nous permettre de nous faire une idée du tomber de la veste.

Elle ne va pas trop vite et prend le temps d’exécuter chaque technique.

Au début je me demandais pourquoi il n’y avait pas un menu pour les différentes étapes. En fait, le menu se trouve en haut à gauche et c’est quand même fort pratique et on peut avancer ou reculer la vidéo de 30 secondes à chaque fois.

 

Les +: 

  • Passage facile des différentes étapes de montage via le menu
  • prend le temps de montrer les techniques
  • le fait de pouvoir avancer/reculer toutes les 30 secondes
  • Explications claires de Pauline
  • Elle ne parle pas trop. Oui je sais c’est bizarre mais je trouve que le débit de parole est top!
  • Toutes les étapes ont l’ait super faciles. En effet Pauline ne fronce jamais les sourcils, ce que je trouve incroyable surtout lorsqu’elle se retrouve avec à manipuler un gros tas de tissu lol!

Les -: 

  • à certains moment la camera pour voir de près n’est pas en phase avec ce que montre Pauline. Pas très gênant cela dit mais ça m’avait interpellé
  • j’aurais aimé qu’elle essaie la veste à la fin (ouais je sais, il est pourri ce point négatif haha)

DIFFICULTÉS 

Je mentirais si je disais que tout a été comme sur des roulettes. Je me suis servie du carnet et de la vidéo pour la réalisation de ma veste. Le carnet reste nécessaire pour certaines étapes je trouve. Les schémas me permettaient de me rendre du rendu attendu, par exemple au niveau des poches qui sont légèrement inclinées ou encore le positionnement des boutons au niveau des manches.

img_2971
Bon j’aurais pu faire mieux concernant l’écart des boutons lol, à reprendre un jour haha!

La première erreur qui a failli tourner au carnage ce sont les poches passepoilées. J’ai monté pas mal de poches passepoilées dernièrement et ça ne faisait pas du tout peur mais la largeur du passepoil, la ligne de piqûre et les repères me semblaient bizarres. Habituellement on aligne les bords libres du passepoil au niveau de la même ligne mais là ce n’est pas du tout le cas et je ne sais pas pourquoi j’ai buggué à cette étape. Je me suis retrouvé avec un capucin beaucoup trop large et j’ai vraiment dû faire très attention pour rattraper tout ça. Résultat des courses: mes deux passepoils sont plus écartées qu’habituellement. Par ailleurs, je n’ai pas utilisé la même technique que Pauline, j’ai directement cousu le rabat et le passepoil du haut avant de piquer celui ci et j’ai piqué les fond de poche après avoir retourné les passepoils. Je trouve cela plus facile.

img_2992
petite illustration. J’ai heureusement pu terminé avec des bords latéraux nets! ouf!
img_2990
ça va, pas trop choquant je trouve mais c’est la seule ombre au tableau…

Une seconde difficulté fut la réalisation du pli au bas de la veste au niveau de la doublure. Gros bug aussi!! j’avais beau me repasser la vidéo je ne comprenais pas (il était peut-être temps d’aller dormir aussi lol). J’ai fait appel à une instagrameuse @doudi750 (qui a plusieurs vestes Saler à son actif) afin de m’éclaircir. Merci merci! Et puis tout d’un coup en regardant la vidéo, ça devenait évident. Mais si vous avez un doute je vous conseille de bâtir avant pour être sûr.

img_2993

Dernier point qui a posé problème, le montage des manches. Eh oui… lol. mes repères ne correspondaient pas lorsque je montais les manches sur le corps du vêtement: beaucoup trop d’embu. En fait contrairement à une manche normale, le couture côté devant et dos de la veste correspond ici à un cran et non la couture entre le dessus et dessous de manche. J’avais été distraite j’avoue, Pauline le dit clairement dans la vidéo.

Par contre, la réalisation du col et de la fente ont été d’une facilité déconcertante pour la bonne raison que tous les repères correspondaient!

img_2972

MON AVIS

J’adore ma veste! le fit est vraiment parfait, sauf au niveau du dos où j’ai constaté un petit surplus de tissu lorsqu’on ferme la veste. Je m’en suis rendue compte une fois la veste finie, à modifier donc la prochaine fois.

BREF, j’adore ma veste et j’en suis hyper fière!

Place aux photos et à bientôt!

img_2986

img_2977

img_2987

img_2975
le surplus de tissu dans le dos

img_2984

img_2972

 

 

 

 

 

Publicités

15 réflexions au sujet de « Ma première veste tailleur (la veste Saler) »

    1. Merci beaucoup!! Je recommande également un modèle plus simple pour une 1ere veste, notamment une veste sans col comme la veste maria de wear lemonade. J’ai une 3e du genre en préparation puis je rédigerai un article dessus 😊

      J'aime

  1. Je désespérai…ouf…merveilleux travail, je suivais aussi sur Ig, mais je préfère le blog avec tous les conseils. Je vois qu’il y a un mannequin, je voudrai m’en acheter 1, car j’ai le dos cambré et mes réalisations n’ont pas le rendu final du fait de ce défaut dorsal, sauf bien sûr si je peux être conseillé pour bien découper un patron… Un conseil ? (le mannequin c’est quel modèle, est-ce qu’il est réglable ?). Merci pour toutes les réalisations qui sont très jolies, vous êtes très jolie avec tout ça, continuer.

    Aimé par 1 personne

    1. Mercii beaucoup pour ton commentaire. Ça motive à continuer à écrire des articles.

      Pour le mannequin c’est un modèle prym acheté sur le site de la maison du canevas.

      Concernant l’ajustement pour les dos cambrés j’avoue que je ne sais pas trop. Par contre vu la rigidité du mannequin je doute qu’il arrive à reproduire parfaitement un dos cambré. L’autre alternative serait de faire du moulage pour avoir un mannequin sur mesure. Plusieurs tutos sont disponibles sur youtube. J’espère avoir pu t’aider et merci pour ces encouragements :).

      Ps: je sais que tu aimes bien le wax, mon prochain article sera sur mon manteau avec doublure wax.

      Belle journée à toi 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s